Le meunier représente 31% du raisin cultivé en Champagne. Ce cépage vigoureux est moins victime du gel que les deux autres, en raison d’une ouverture plus tardive de ses bourgeons. Il convient donc aux terroirs plus argileux, comme ceux de la Vallée de la Marne, et à des conditions climatiques plus rudes. Son nom provient de la couleur blanchâtre de la face inférieure de ses jeunes feuilles et de ses bourgeons, qui évoque la blancheur de la farine. Il apporte aux vins de Champagne de la rondeur. Il donne des vins souples et fruités qui évoluent un peu plus rapidement dans le temps, caractérisés par des arômes de fruits jaunes.